BERT : Google annonce le déploiement d’une mise à jour majeure de son algorithme

Si Google avait déjà communiqué sur BERT en novembre 2018, cette fois-ci c’est officiel : la mise à jour de l’algorithme de Google, annoncée comme la plus importante de ces cinq dernières années, va être progressivement déployée dans les semaines à venir. Mais en quoi consiste exactement cet update ? Quelles vont être les conséquences de BERT sur le référencement naturel et comment s’y préparer ?

Google BERT, qu’est-ce que c’est ?

BERT, pour Bidirectional Encoder Representations for Transformers, est le fruit d’une technique reposant sur un réseau de neurones artificiels open source, réseau destiné à mieux comprendre le langage naturel.

Depuis des années déjà, Google investit dans le traitement du langage naturel ou NLP (Natural Language Processing) pour améliorer la compréhension des requêtes. En ce sens, BERT (Open source novembre 2018) n’est pas une révolution mais plutôt une avancée, certes significative, car officiellement en déploiement.

A mon sens, derrière l’algorithme Bert, la grande innovation se trouve dans la conception de processeurs TPU qui permettent d’accélérer le traitement du machine learning à travers l’outil TensorFlow . Simple coïncidence ? Google à publié tensorFlow 2.0 en début octobre, puis annoncé TensorFlow enterprise quelques jours après avoir communiqué sur BERT.

Concrètement, comment fonctionne BERT ?

BERT permet à Google de mieux comprendre les requêtes longue traîne, formulées de manière naturelle sous forme de phrase et non de mots-clés isolés. Les mots de liaison, jusqu’ici un peu laissés de côté, vont être analysés de manière précise pour saisir l’interaction entre les mots et le sens de l’ensemble de la phrase. Avec à la clé, des réponses plus pertinentes.

Google a fourni quelques exemples de modifications des résultats de recherche avant / après BERT.

Ainsi, pour la requête « 2019 brazil traveler to usa need a visa », le mot « to » sera désormais repéré et analysé, permettant à Google de comprendre que la demande concerne un Brésilien souhaitant se rendre aux États-Unis. Avant BERT, et sans l’analyse du mot de liaison, Google pouvait fournir des résultats destinés aux habitants des États-Unis voyageant en direction du Brésil.

Idem pour la requête « can you get medicine for someone pharmacy » : jusqu’ici, Google se concentrait sur le mot-clé « medicine », sans analyser la précision « for someone ». Avec BERT, les résultats s’affinent :

Autre exemple avec la requête « parking on a hill with no curb » : avant l’update BERT, comme le montre la capture d’écran ci-dessous, Google ne prenait pas en compte la négation et proposait des résultats parfois contraires au sens initial de la requête. Avec le déploiement de BERT, l’analyse des interactions entre les mots d’une phrase permet de proposer des résultats de recherche beaucoup plus pertinents.

 

Quel va être l’impact de BERT en termes de référencement ?

Rappelons tout d’abord que pour l’instant, BERT n’a pas encore été déployé, pas plus aux États-Unis qu’ailleurs. Il le sera très probablement dans les semaines à venir pour les requêtes en langue anglaise. Une fois les données en anglais collectées pour développer et affiner la technologie, BERT s’étendra à d’autres langues. C’est donc probablement en termes de mois qu’il faut estimer le déploiement de BERT en langue française.

Google annonce de fortes modifications pour les requêtes longue traîne et les featured snippets, à savoir environ 10 % des recherches en anglais dans un premier temps.

L’immense majorité des requêtes classiques ne devrait donc pas être impactée par cette mise à jour de l’algorithme, et la révolution technologique que représente BERT en sera davantage une pour Google et son moteur que pour le SEO à proprement parler.

Comment optimiser son contenu pour BERT ?

 

Si l’on en croit Dany Sullivan, qui a intégré les rangs de Google en 2017, la réponse est simple : il n’y a rien à faire de spécifique pour rendre un contenu BERT friendly.

« Il n’y a rien à optimiser pour BERT, rien à repenser non plus. Nos principes fondamentaux visant à récompenser les contenus de qualité demeurent inchangés » précise-t-il sur Twitter.

Il ajoute : « […] BERT ne remet pas en question les fondements de ce que nous disons depuis longtemps : écrivez du contenu pour les utilisateurs. »

Continuer à écrire des contenus structurés, pertinents, sensés et pensés pour répondre aux questions des internautes reste donc la seule préconisation à ce jour.

BERT et la recherche vocale

Les requêtes formulées par les utilisateurs de la recherche vocale pourraient être les grandes bénéficiaires de l’update BERT. Souvent longues et formulées de manière naturelle et non par mot-clé, elles nécessitent une analyse plus poussée pour une meilleure compréhension.

BERT représente une avancée immense pour la recherche vocale, sur laquelle Google concentre ses efforts depuis longtemps. Au point de se demander s’il n’a pas été pensé spécifiquement pour elle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *